Vous êtes ici : Liste des dossiers > Travaux > Quels sont les matériaux les plus isolants pour vos fenêtres ?

Quels sont les matériaux les plus isolants pour vos fenêtres ?

Lorsqu’on sait que quarante pour cent des déperditions de chaleur de nos logements interviennent surtout au niveau de nos fenêtres, des mesures drastiques doivent être immédiatement prises en optimisant leur isolation. Suivez le guide !

Quels sont les matériaux les plus isolants pour vos fenêtres ?

L’encadrement

Alors qu’auparavant, c’était surtout le critère esthétique qui pesait dans la balance lorsqu’on passait commande de fenêtres, aujourd’hui on s’attarde surtout sur la performance thermique de leur matériau. Et aujourd’hui, à la grande surprise, c’est le PVC qui arrive en tête de liste. Il s’agit pourtant des moins chères du marché. De plus, imperméable aux caprices climatiques, le Polychlorure de vinyle est une matière légère et facile d’entretien. Malheureusement, cette matière est souvent critiquée pour son manque d’élégance. De ce fait, les fenêtres en PVC ne sont souvent pas acceptées pour certaines propriétés localisées dans des zones protégées.

Sa meilleure alternative est alors le bois. Voici un matériau qui satisfera à la fois à vos exigences d’ordre esthétique et thermique. En effet, n’étant que faiblement conducteur, le pin, le mélèze ou le chêne ne laissent passer ni la chaleur, ni l’humidité. Qui plus est, cent pour cent naturel, le bois est très écologique et donc entièrement renouvelable. C’est pourquoi les essences qui sont estampillées des labels PEFC et FSC seront à exiger. Ces certifications sont les garanties que le bois utilisé dans la fabrication des structures de vos nouvelles fenêtres provient de forêts gérées de manière durable. Seulement voilà, en dehors d’être plus cher, le bois demande également beaucoup d’entretien pour durer dans le temps, sauf si vous optez pour les essences dures ou exotiques. Attention, la facture risque d’être très élevée.

Et comment ne pas parler de l’aluminium qui est aujourd’hui le grand chouchou des designers ? Modernité, sobriété et classe figurent parmi la longue liste des atouts de ce matériau. Sans parler de son inaltérabilité. Seule ombre conséquente au tableau : extrêmement conducteur, l’alu n’est pas un bon isolant. Pour y remédier, on n’hésite alors pas à l’associer avec d’autres matières comme le bois et le PVC.

Le vitrage

Néanmoins, pour que l’isolation thermique de vos fenêtres soit optimisée, leur vitrage doit être également performant. Et d’ores et déjà, même si ce sont les moins chers du marché, les simples vitrages sont à éviter. En effet, quand bien même les vitres sont épaisses, cela n’empêche pas les déperditions et les ruptures thermiques. Les économies que vous espérez réaliser en optant pour ces modèles ne compenseront alors pas vos factures de chauffage, une fois que l’hiver se sera bien installé. En effet, pour bien chauffer votre maison, vous n’aurez pas d’autre choix que de mettre à fond vos radiateurs. C’est pourquoi le double vitrage est devenu aujourd’hui la norme. Et tous les bâtiments en construction ou en cours de rénovation en sont dorénavant équipés, respect des impératifs de la régulation thermique 2012 oblige.

Composé de deux plaques de verre d’une épaisseur minimale de quatre millimètres, le double vitrage est très performant du fait de la présence d’une couche de gaz de généralement seize millimètres entre ces deux éléments. À la fois inodores et incolores, trois gaz rares sont très utilisés à savoir le xénon, le krypton ou l’argon. On les utilise surtout dans la mesure où ces gaz sont moins conducteurs que l’air, offrant ainsi une excellente étanchéité à ces types de vitrage. D’ailleurs, si votre habitation est localisée dans un endroit très bruyant, vous aurez en plus l’opportunité ainsi d’améliorer, mais surtout de renforcer l’isolation phonique de vos fenêtres.

Sinon, l’autre alternative est de tout simplement opter pour un triple vitrage qui est à l’heure actuelle le must en matière de performance thermique. Enfin, double ou triple, en privilégiant un vitrage performant thermiquement, vous pouvez également bénéficier d’aides financières de l’État sous forme de crédit d’impôt, surtout si la rénovation de vos fenêtres entre dans le cadre de l’amélioration de la performance énergétique de votre logement.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Site Internet

Texte

Code de sécurité à copier/coller : k49idY

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers