Vous êtes ici : Liste des dossiers > Maison > Comment lutter contre le salpêtre ?

Comment lutter contre le salpêtre ?

Salpêtre

Si le salpêtre n’est pas traité et contenu à temps, cette substance très nocive combinée avec l’humidité peut faire des dégâts considérables sur les murs. D’où la nécessité de l’éliminer dès ses premières apparitions.

La formation du salpêtre

Composé majoritairement de potassium, le salpêtre ou sel de pierre est une substance blanche ou grisâtre qui se dépose sur la partie basse des murs intérieurs des maisons, plus précisément sur les fondations. Ne dépassant pas un mètre cinquante, même pour les cas les plus graves, ces résidus de nitrate potassium ne s’attaquent pas aux murs situés en étage.

Se présentant sous la forme de petits cristaux, ce sel minéral envahit surtout les endroits et les pièces des bâtiments continuellement exposés à l’humidité comme la fosse septique ou la cave par exemple. Pierre, brique, ciment, plâtre et bois… Aucun matériau n’est malheureusement épargné. Et généralement, ce sont surtout les anciennes constructions qui sont les plus touchées, surtout si le local a autrefois servi d’étable ou de lieu d’habitation pour des animaux.

Quant à sa formation, ce sont les remontées capillaires qui sont pointées du doigt. Ce phénomène naturel n'est autre que l’infiltration des eaux souterraines, riches en sels minéraux dans les murs. Par la suite, une fois exposé à l’air ambiant, débarrassé de son humidité et entrant en contact avec l’oxygène, le nitrate de potassium se cristallise en des dépôts blanchâtres. Le développement du salpêtre est d’autant plus favorisé si la pièce est mal aérée ou constamment exposée à l’humidité comme c’est le cas de la salle de bain et de la cuisine par exemple.

Comment reconnaitre le salpêtre ?

Les premiers signes qui font penser à la présence de sel de pierre dans une maison sont bien sûr l’envahissement des substances blanchâtres sur les murs. Toutefois, sous l’effet de l’humidité, il se peut que le salpêtre se décolle du mur. C’est pourquoi lorsqu’on est en face d’un décollement du papier peint, ou en cas de présence de champignons ou d’effritement du plâtre sur la partie inférieure, il faut se rendre à l'évidence que le salpêtre est là.

En effet, en plus de son côté très inesthétique, le salpêtre effrite et dégrade la surface des murs entraînant alors la formation de fissures. En outre, la présence de ce sel de potassium est aussi le signe que la pièce est très humide. Et la forte humidité associée à l’envahissement de salpêtre peut à long terme rendre insalubre le logement. En grande quantité, les sels de pierre peuvent également avoir des conséquences sur la santé puisqu'ils sont source d’allergie, de problèmes respiratoires et de migraines.

Le traitement du salpêtre

Salpetre

Le premier comportement à adopter lorsque l’on se trouve en face de salpêtre est de l’enlever sans plus attendre du mur en brossant avec une brosse métallique ou une ponceuse toutes les zones concernées. Toutefois, tant que le problème de l’humidité n’est pas encore réglé, les dépôts de nitrate de potassium continueront à apparaître, malgré des grattages et des nettoyages réguliers.

Une fois les murs débarrassés entièrement des substances blanchâtres, on peut le couvrir d’enduit anti-salpêtre ou de peinture anti-humidité. Et maintenant, la prochaine étape sera de trouver le traitement de fond adéquat pour éradiquer définitivement les remontées capillaires. Il est fortement recommandé de confier cette responsabilité à un professionnel de l’humidité. Seul ce prestataire peut effectivement définir les solutions pertinentes et adéquates qui convient le plus au problème d’infiltration d’eau.

De nombreuses possibilités peuvent alors se présenter. Il y a d’abord le drainage. Comme son nom l’indique le drainage consistera à stopper les remontées capillaires par l’installation dans le sol de tuyaux qui drainent les eaux de pluies et souterraines. La deuxième alternative est d’isoler, mais surtout de protéger les fondations du bâtiment par des barrières étanches grâce à l’injection de produits polymérisants dans les canaux capillaires. Pour terminer, certains procédés électromagnétiques comme l’assèchement de l’eau dans le sol sont également très efficaces contre l’humidité.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : 8AxJqE

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers