Vous êtes ici : Les dossiers de Focus Maison > Maison > Comment évaluer ses biens pour son assurance habitation ?

Comment évaluer ses biens pour son assurance habitation ?

Évaluer correctement ses biens avant de souscrire une assurance habitation est une opération nécessaire. D’une part, cette estimation va avoir une incidence sur le tarif de votre assurance, mais, d’autre part, elle va également conditionner les montants d’indemnisation en cas de sinistre tel qu’un dégât des eaux, un incendie ou encore un cambriolage. Les règles à suivre pour évaluer ses biens pour son assurance habitation.

Comment évaluer ses biens pour son assurance habitation ?

Faire l’inventaire le plus précis possible de tous ses biens

L’assurance habitation, et notamment l’assurance multirisques habitation, est obligatoire pour les locataires, et fortement conseillée pour les propriétaires d’un logement. Qu’il s’agisse d’un cambriolage, d’un incendie, d’un dégât des eaux ou d’une catastrophe naturelle comme par exemple une inondation, l’assurance habitation a pour but de protéger tous vos biens et à les indemniser en cas de sinistre. C’est pourquoi il est important de procéder à un éventaire le plus précis possible de l’ensemble de vos biens et d’évaluer leur valeur. Les montants que vous déclarez constituent en effet un plafond maximum d’indemnisation en cas de sinistre.

Pour réaliser cet inventaire méthodiquement, il est conseillé de procéder pièce par pièce et de lister chaque bien, des meubles aux appareils électroménagers, en passant par les livres, les tableaux, les instruments de musique, les vêtements, le linge de maison, les bijoux, les appareils multimédia, etc.

Pensez également à faire cet inventaire même dans les parties de votre maison telles que la cave ou le grenier.

La valeur des biens à retenir

Afin d’évaluer correctement ses biens, c’est-à-dire les estimer au juste prix, pour son assurance habitation, il convient de prendre en considération leur valeur d’usage, et non leur valeur d’achat. En effet, la majorité des biens perdent de leur valeur avec le temps. On considère généralement qu’un bien perd 10 % de sa valeur initiale par an à partir de la deuxième année de son acquisition. De plus, il existe un pourcentage maximum de vétusté que les assureurs déduisent systématiquement. Certaines assurances proposent, moyennant le paiement d’une prime plus élevée, d’assurer vos biens en fonction de leur valeur quand ils étaient neufs.

Certains biens toutefois prennent, au contraire, de la valeur avec le temps. Il s’agit notamment des bijoux, des œuvres d’art, des meubles anciens, des livres rares ou encore certains instruments de musique. Pour ces objets dont la valeur peut être très élevée, il est préférable de faire appel à un expert professionnel pour leur estimation afin d’être sûr d’être indemnisé à leur juste valeur en cas de sinistre. Sinon, vous devez déclarer à votre assurance une valeur plus élevée de celle que vous avez acquittée au moment de leur achat. Il existe d’ailleurs des contrats d’assurance habitation spécifiques pour les objets de grande valeur.

Enfin, pour être sûr que vos biens soient couverts à leur juste prix, il est conseillé de revoir le montant de leur valeur régulièrement, au moins une fois tous les 5 ans.

Ne pas surestimer ou sous-estimer vos biens

En matière d’assurance habitation, une mauvaise évaluation des biens peut avoir des conséquences importantes.

Si vous déclarez une valeur au-dessus de celle réelle de vos biens, d’une part vous paierez une assurance habitation plus chère et, d’autre part, un assuré ne pouvant pas légalement recevoir en cas de sinistre une indemnisation supérieure à la valeur réelle d’un bien, votre assurance a la possibilité de déclarer votre contrat nul si elle constate votre évidente mauvaise fois.

Au contraire, si vous sous-estimez la valeur de vos biens, vous prenez le risque d’être très mal indemnisé par rapport à leur valeur réelle s’ils sont dégradés. De plus, votre assurance peut également mettre fin à votre contrat si elle apporte la preuve que vous avez volontairement sous-estimé vos biens dans le but de payer une prime d’assurance habitation moins chère.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : QLWugN

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers

  • Les araignées : truc et astuces pour lutter contre Les araignées : truc et astuces pour lutter contre Bien qu’elles ne soient pas réellement dangereuses, les araignées suscitent malgré tout beaucoup de frayeur chez certaines personnes. Pour s’en débarrasser définitivement dans la maison,...
  • Comment lutter contre le salpêtre ? Comment lutter contre le salpêtre ? Si le salpêtre n’est pas traité et contenu à temps, cette substance très nocive combinée avec l’humidité peut faire des dégâts considérables sur les murs. D’où la nécessité de...