Vous êtes ici : Liste des dossiers > Décoration > Quelles différences entre les sols en sisal, jonc de mer et fibre de coco ?

Quelles différences entre les sols en sisal, jonc de mer et fibre de coco ?

Jonc de merLa fibre de coco, le jonc de mer et le sisal font partie de la famille des sols souples en fibres végétales. Ces revêtements restent très prisés pour leur élégance naturelle. Ils procurent une sensation de chaleur à votre intérieur et ont l’avantage d’être confortables, résistants, isolants et écologiques.

Ils sont généralement sur un support en latex et il est conseillé de les coller sur votre plancher. Toutefois, bien qu’ils offrent quasiment les mêmes propriétés, il existe des différences notables entre ces trois produits.

Le jonc de mer

Les sols en jonc de mer sont fabriqués à partie d’une fibre issue d’une plante aquatique poussant généralement en Asie, dans le Pacifique. Panama, cannage, chevrons… la fibre peut être tissée de différentes manières. Les sols obtenus sont très résistants et affichent généralement une couleur proche des tons végétaux comme le beige, le brun ou le vert.

Comme il a besoin d’eau pour ne pas dessécher, le jonc de mer peut être installé dans la salle de bain, la cuisine et même sur la terrasse, mais aussi dans les chambres ou le salon. Par contre, dans les pièces d'eau, il va falloir garantir une bonne ventilation pour que le sol ne vous cause pas de problème tel que l’éventuelle apparition de moisissures. Notez qu’en optant pour le jonc de montagne qui est issu des cours d’eau en altitude, vous obtiendrez un produit beaucoup plus résistant et plus fin.

La fibre de coco

Fibre de coco

Les sols en fibre de coco sont directement créés à partir de l’écorce enveloppant la noix. Ils ont pour particularité de très bine résister à l’usure. Vous pouvez donc les installer dans les grandes pièces, les escaliers ou encore les endroits de passage comme l’entrée ou les couloirs. Le sol en fibre de coco ne craint pas les taches et est imputrescible.

Il ne retient pas non plus la poussière et possède des propriétés antibactériennes. Ce revêtement se décline aussi en plusieurs couleurs naturelles, de quoi s’adapter à votre décoration intérieure. Par contre, il ne se nettoie pas à l’eau mais avec un shampooing sec.

La fibre de sisal

La fibre de sisal est obtenue à partir d’un cactus subtropical qui vient d’Amérique appelé l’agave. Le premier avantage est qu'il se teint facilement, offrant ainsi une variété de tons. On attribue aussi à ce produit un pouvoir de régulation de l’hygrométrie : lorsque le revêtement de sol présente un excès d’humidité, il restitue l’eau dans l’air lorsque celui-ci commence à s’assécher.

Le sisal est résistant à l’usure mais pas aux taches ni à l'eau qui laissera des auréoles indélébiles. Il est antistatique et s’entretient avec facilité. Il suffit de réaliser un shampoing une fois par an ainsi qu’un passage à l’aspirateur pour le nettoyer. Le revêtement s’utilise partout sauf dans les pièces humides. Faites attention aux risques d’effilochage surtout si vous l’installez dans l’escalier.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : BdTrNj

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers