Vous êtes ici : Liste des dossiers > Bricolage > L'huile de lin, le traitement idéal pour le bois

L'huile de lin, le traitement idéal pour le bois

Traitement du bois à l'huile de lin

Utilisée à l’origine pour son apport nutritionnel, l’huile de lin trouve progressivement de nombreuses autres applications. Elle investit l’univers de la décoration et des travaux d’intérieur et sert à protéger et sublimer les ouvrages en bois. Cette solution naturelle et efficace devient désormais l’alliée incontournable de tous les bricoleurs.

Qu'est-ce que l'huile de lin ?

L’huile de lin est un produit extrait des graines de lin séchées. Créée durant l’Antiquité, elle connaît aujourd’hui ses lettres de noblesse dans l’entretien des bois extérieurs (abri de jardin, bardage, structure en bois) et intérieurs (parquet, meubles) et s’impose comme l’huile la plus prisée aux quatre coins du globe dans la finition d’ouvrages boisés. Dans les rayons, elle se décline en plusieurs types :

  • Au premier rang figure l’huile crue qui n’a bénéficié d’aucun traitement thermique. Elle a pour avantage d’imprégner correctement la matière tout en séchant bien et en offrant une protection accrue. Par contre, avec le temps, elle peut jaunir le bois surtout si celui-ci est exposé à une importante luminosité.
  • Secundo, il existe l’huile cuite à laquelle on a ajouté un siccatif comme le manganèse ou le cobalt qui a le pouvoir de sécher rapidement la matière.
  • L'huile de lin clarifiée offre une couleur moins marquée.
  • Enfin, il existe l’huile de lin Standolie ayant subi un traitement thermique de polymérisation. Grâce à un chauffage à plus de 280°C, l’huile ne provoque pas de jaunissement sur la matière. Par contre, le bois n’affichera pas une couleur 100% naturelle mais offrira une finition légèrement foncée ou dorée. Résistante, cette version d’huile de lin sèche vite mais revers de la médaille, elle a des difficultés à pénétrer le bois convenablement.

Pourquoi traiter le bois avec de l'huile de lin ?

Le bois a malheureusement de nombreux ennemis parmi lesquels figurent les rayons ultra-violets du soleil et l’humidité. Les premiers entraînent une sorte de brûlure sur la matière comme celle que l’on subit sur notre peau après s'être longtemps exposé au soleil. Ce phénomène entraîne l’apparition de surfaces grisâtres et de crevasses. Certes, la structure n’est pas vraiment fragilisée mais le bois devient visuellement disgracieux. Par contre, quand il est attaqué par l’humidité, le problème peut être grave. En effet, quand l’eau n’est pas évacuée, un risque de remontée capillaire, d’attaque d’insectes xylophages ou de développement de champignons peut apparaître.

Afin d’éviter ce phénomène, le bois doit bénéficier d’une protection de surface. Rien de tel que l’huile de lin pour le préserver de l’exposition et de l’humidité. Non filmogène, ce produit assure une belle finition résistante et élastique. Le fini satiné procure un rendu visuel très élégant. Economique et écologique, l’huile de lin est aussi facile d’usage, n’a pas une odeur forte et sèche entre 12 et 24 heures si elle est utilisée avec des siccatifs.

Comment utiliser l'huile de lin ?

huile de lin

Bien entendu, pour obtenir un rendu optimal, encore faut-il bien utiliser l’huile de lin. Avant de passer à l’application en elle-même, commencez par nettoyer le bois avec de la lessive Saint Marc ou du savon de Marseille puis rincez. Passez au ponçage à l’aide d’une ponceuse électrique puis dépoussiérez.

Le temps est venu de procéder à la préparation de l’huile de lin. Mélangez une part d’huile avec une part de solvant tel que l'essence de térébenthine. Avant de vous lancer, faites d'abord un essai sur une surface réduite pour voir si la couleur obtenue vous convient.

Ceci fait, équipez-vous d’un masque, de lunettes et de gants et commencez à appliquer le produit avec un rouleau ou un spalter en fonction du volume à traiter. Un temps de séchage entre deux couches est fortement conseillé. Notez que pour un meuble, deux couches peuvent être suffisantes. Par contre, si vous envisagez de travailler sur un parquet, il vaut mieux aller jusqu'à quatre couches au moins.

L’idéal est de poncer avec un abrasif 150-180 et une cale à poncer entre chaque couche afin d’aplanir la surface. Comme vous le savez, l'huile a des difficultés à bien pénétrer le bois. Grâce au ponçage, elle pourra atteindre facilement la matière pour un rendu optimal et un maximum de résistance.

Grâce à l’huile de lin, vos surfaces boisées jouissent d’un film hydrofuge et protecteur venant lutter contre le bois qui grisaille.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : TN2Up7

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers