Vous êtes ici : Liste des dossiers > Maison > Poêle a bois ou poêle à granulés : quelles différences ? Comment choisir ?

Poêle a bois ou poêle à granulés : quelles différences ? Comment choisir ?

Poêle a bois ou poêle à granulés

A l’arrivée de la période hivernale, la baisse de la température nécessite l’usage d’un système de chauffage performant, économique et écologique. Dans ce cadre, le poêle s’avère une solution avantageuse mais encore faut-il savoir quel modèle choisir...

Le poêle à bois : explication, fonctionnement

Le chauffage fait partie des plus importants postes de dépense dans la maison. La flambée du prix des énergies fossiles n’arrange pas les choses et les consommateurs doivent se tourner vers des solutions plus économiques, idéalement fonctionnant avec une énergie renouvelable. Le bois respecte parfaitement ces critères. Boudé un temps par les consommateurs à cause de son apparence rustique, le poêle à bois fait un retour en force dans les habitations. Et pour cela, les fabricants ont fait d’énormes efforts ces dernières années pour renforcer l’attractivité de ce produit.

Pari réussi : désormais, ce système de chauffage se décline en de nombreux modèles. Il existe bien entendu le modèle classique qui continue à plaire aux plus nostalgiques et qui trouve sa place dans les maisons anciennes. Il est disponible en fonte et en acier. Ce dernier a la particularité de chauffer très vite. Par contre, il fait défaut dans le stockage de chaleur.

Le poêle à double combustion

Dans la gamme des modèles plus contemporains figure le poêle à double combustion. Le principe de ce dispositif est tout à fait ingénieux. Lorsque les bûches brûlent, les gaz s’échappant de cette combustion s’enflamment ce qui permet d’augmenter considérablement le rendement du chauffage.

le poêle de masse

Un rendement quasiment identique peut être retrouvé avec le poêle de masse. La restitution de la chaleur peut s’effectuer durant 24h avec ce modèle. En effet, après que le feu soit éteint, la chaleur stockée se diffuse très lentement et ce, pendant longtemps. Cela est possible grâce au poids important du chauffage pouvant aller jusqu’à 6 tonnes et au corps de chauffe fait avec des matériaux lourds comme du béton réfractaire, des briques réfractaires ou de la stéatite, une roche ayant une capacité calorifique très élevée, provenant de Finlande.

Le poêle à granulés : explication, fonctionnement

granulés de bois

La différence entre un poêle à bois classique et celui dit "à granulés" porte sur le combustible. Le premier fonctionne avec des bûches tandis que le second nécessite l’utilisation de petits granulés de bois composés de sciure de bois agglomérée. Ce combustible possède non seulement un faible taux d’humidité mais dispose également d’un pouvoir calorifique important.

Ce type de poêle à bois offre un mode de fonctionnement relativement simple. Les granulés brûlés engendrent de la chaleur. Le poêle stocke les cendres, un conduit se charge d’éliminer la fumée et la chaleur quant à elle se propage dans la maison. L’avantage de ce système de chauffage est qu’il peut être autonome s’il possède un dispositif de répartition automatique lui permettant de fonctionner jusqu’à quatre jours. Grâce à un programmateur, il est aussi possible de choisir l’heure d’allumage et d’extinction du poêle. De même, l’utilisateur peut choisir le niveau de puissance et gérer ainsi le degré de chaleur.

Mais ce n’est pas tout. Au niveau du rendement, le poêle à granulés affiche une performance pouvant atteindre 80 à 90%.

Comment choisir son poêle ?

Plusieurs critères sont à prendre en compte dans le choix d’un poêle. Au rang des plus importants figure le rendement désignant la capacité de l’appareil à restituer la chaleur dans la maison grâce au combustible qui brûle. Quand on dit qu’un système de chauffage possède un rendement de 90%, cela veut dire qu’il restitue 90% de la chaleur produite. L’idéal est d’opter pour un modèle de poêle doté d’un rendement de plus de 70%. Cette démarche permet de surcroît d’obtenir un crédit d’impôt.

La puissance est un autre facteur important. Elle est à définir en fonction des besoins de la maison (chauffage d’appoint ou chauffage central). Il faut savoir néanmoins qu’un poêle sera plus adapté en chauffage d’appoint (c’est-à-dire chauffant une pièce seulement et non toute la maison). 1 kw pour 10m2 ou 1kw pour 25 m3 est amplement suffisant pour un logement bien isolé.

Poêle a bois ou poêle à granulés

La taille du foyer est aussi à considérer. L’idéal est d’opter pour un foyer petit qui garantit une bonne combustion plutôt qu’un grand foyer dont la combustion fait défaut. Au niveau du matériau, il faut que celui-ci soit capable de capter et de restituer convenablement la chaleur. L’acier, la fonte ou tapissé d’un matériau réfractaire fera l’affaire.

Enfin, le choix du label est déterminant. Le Label Flamme verte créé par les fabricants de solution de chauffage en collaboration avec l’ADEME assure des appareils économiques, fiables et écologiques.

Combien coûte l'achat et l'installation d'un poêle ?

Beaucoup de variables déterminent le prix d’un poêle. Pour un modèle classique, il faudra compter entre 500 et 15 000 € en fonction de la puissance, du rendement, du matériau, de la marque et autres. Le poêle à granulés pour sa part vaut entre 1200 et 5000 €.

Ajouter à ces prix la pose du conduit qui coûte entre 1000 et 2000 € pour une nouvelle installation et 500 € pour un raccord avec un conduit existant.

En choisissant un poêle à bois ou à granulés dans le logement, confort et praticité sont garantis. Aussi, il est intéressant d’investir dans cette solution de chauffage, d’autant que les fabricants ne cessent d’améliorer leurs produits pour s’adapter aux besoins de tous les consommateurs.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : mxn4Fq

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers