Vous êtes ici : Liste des dossiers > Jardinage > L'essentiel à savoir pour planter des rosiers au jardin

L'essentiel à savoir pour planter des rosiers au jardin

Rosier grimpant

Symbole de la grâce et de la beauté, la rose est omniprésente dans la plupart des jardins. Et pour cause, elle apporte une touche décorative inégalable. Toutefois, pour qu’elle puisse se développer correctement et ainsi sublimer vos parterres de fleurs, encore faut-il savoir la planter.

Choisir le bon type de rosier

Avant de vous lancer, choisissez tout d’abord le bon type de rosier. Il en existe une grande variété. Parmi les plus classiques figurent les rosiers buissons qui sont dotés de fleurs très diverses et qui ont une hauteur de 60 cm à 1,50 m. Ils sont idéaux pour les plates-bandes ou encore pour les massifs.

Il y a aussi les rosiers arbustifs d’une hauteur de 1 m à 1,80 m, souvent à fleurs simples. Ce type de rosier peut être employé en tant que sujet isolé ou pour la réalisation de haies fleuries.Certains lui font une taille "boule" en laissant la tige monter pour créer une boule de branches fleuries en haut. Effet garanti.

Si vous souhaitez embellir vos colonnes, vos arceaux ou encore vos tonnelles, misez sur les rosiers grimpants. Leurs fleurs belles et vigoureuses offrent une touche décorative sans égal.

Au pied des arbres, sur des terrains pentus ou pour créer des tapis, orientez votre choix sur les rosiers couvre-sol qui ont l’avantage de ne pas avoir besoin de beaucoup d’entretien.

La période propice à la plantation

Afin de favoriser le développement des plantes, il est recommandé d’effectuer la plantation hors période de gel, autrement dit en dehors des mois allant d'octobre à avril. L’automne est la période idéale, mais attention au sol trop humide car il n’est pas favorable à la croissance de vos rosiers. En choisissant l’automne, les végétaux s'accoutumeront mieux au froid de l'hiver.

Où planter ses rosiers ?

Un endroit dégagé et ensoleillé, telles sont les conditions idéales pour la plantation de vos rosiers. Les expositions aux fortes pluies ainsi qu’aux grands vents sont en revanche déconseillées.

Planter ses rosiers

Les lieux présentant une terre trop humide et lourde ne sont pas recommandés. Les racines n’aiment pas l’excès d’eau. D’autant que le surplus d’humidité peut provoquer l’apparition de certaines maladies. Une terre bien drainée, légère et ne présentant pas d'excédent de calcaire ni d’argile est idéale.

Sinon, un bon paillage et un travail régulier de binage permettent d’éviter l’attaque des pucerons.

N'oubliez pas que le secret de beaux rosiers avec une floraison luxuriante réside dans la taille du rosier qui doit se faire avant la reprise de la végétation (entre janvier et mars), selon une technique précise.

Quoi qu'il en soit, le rosier est une plante vigoureuse et assez facile qui s'adapte plutôt bien un peu partout : c'est aussi pour cela qu'il se trouve dans toutes nos régions. Certes, des variétés seront plus appropriées aux climats plus rudes tandis que d'autres déploieront toute leur splendeur dans les régions du sud, mais la rose fait l'unanimité. L'important, c'est la rose, non ?!...

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : DzX2nP

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers