Vous êtes ici : Liste des dossiers > Jardinage > Comment fabriquer le meilleur des composts à la maison ?

Comment fabriquer le meilleur des composts à la maison ?

composteurs

Le compostage s’avère salvateur pour la planète et pour les adeptes de potager. C’est un bon moyen de réduire de manière conséquente les déchets de chaque ménage, et avec le recyclage, de préserver l’environnement.

Les avantages de fabriquer son propre compost

Le compostage domestique, c'est-à-dire faire son propre compost, présente plusieurs avantages non négligeables. Bien sûr, c’est uniquement possible si l’on dispose d’un espace extérieur suffisant, en d’autres termes une cour ou un balcon ne suffisent évidemment pas, dans ce cas, il peut être préférable de se tourner vers le lombricompostage. Si on cultive un potager ou un jardin, oui, le compost est alors utile, il se substitue naturellement aux engrais chimiques, et permet de faire des économies.

Le compost ne fait courir aucun risque sur la santé car c’est un procédé 100 % naturel. Il ravira les adeptes des produits bios. Plus besoin d’acheter d'engrais, le compost est tout aussi efficace. Et sa préparation est à la portée de tout le monde.

Le matériel requis : un composteur

Pour un compostage dans les règles de l’art, on doit donc déjà aménager un coin spécifique. Il doit se trouver à une certaine distance de la maison, parce qu’en mûrissant, le compost peut dégager une légère odeur, mais il ne doit pas être trop loin non plus pour éviter que cela devienne une corvée d'aller y déposer ses déchets verts.

Il faudra bien sûr s’équiper d’un composteur : c’est le contenant où le compost sera fabriqué. Il peut s’agir d’une simple caisse en bois ou d’un composteur que vous pourrez acheter dans les magasins spécialisés. On pourra en acquérir deux pour mélanger le compost ou juste un avec une ouverture à la base. Cela permettra de ramener le compost au fond du composteur à la surface.

La manière de procéder pour créer son compost

Le composteur accueille toutes sortes de produits : les épluchures de fruits et légumes, les coquilles d’œufs, le papier ou encore les branchages et les feuilles mortes du jardin. Pour obtenir un meilleur rendement, alterner les produits secs et humides. Vous pouvez collecter vos déchets et les jeter dans le composteur en fin de journée ou le matin avant de partir au travail. Il vous faudra bien entendu brasser le tout et bien mélanger de temps en temps.

compost dans la terre

Le processus de compostage s'étale de deux à six mois, selon la vitesse de maturation du compost et sa quantité. Il est essentiel de bien aérer le compost pour permettre aux micro-organismes présents de respirer et de bien faire leur travail. Il faudra aussi contrôler régulièrement le taux d’humidité du compost. Au toucher, il doit donner la sensation d’une éponge pressée.

Les règles d’or à respecter pour que le compostage se passe bien

Tout ne se jette pas dans le compost, en d’autres termes, il faut proscrire tout ce que les micro-organismes ne pourront pas transformer. On peut citer entre autres le verre, les vêtements, nylon ou coton, les magazines ou le papier coloré. Le but est de faciliter le travail de ces agents microscopiques, il est donc recommandé de réduire au maximum les objets volumineux en les faisant passer dans un broyeur.

Lorsque le compost est à point, il donne une matière de couleur marron foncé, plus ou moins humide avec d’ailleurs une bonne odeur de terre. Ce produit devra ensuite être mélangé à la terre pour favoriser la croissance des jeunes pousses.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : bMUQ8j

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers