Vous êtes ici : Liste des dossiers > Travaux > Comment construire un garage, étape par étape

Comment construire un garage, étape par étape

briques de construction

Pour protéger la voiture contre le vol, les dégradations ou les intempéries, la construction d’un garage devient un choix évident si vous avez une maison individuelle avec du terrain. La tendance étant aujourd’hui à l’auto-construction, menez à bien vous-même ce projet grâce à ces quelques conseils.

Faire un plan et préparer le terrain de son futur garage

La première étape du projet consiste à réaliser les formalités administratives d’usage. A savoir qu’un garage dont la superficie ne va pas au-delà de 20m2 nécessitera tout simplement une déclaration de travaux à déposer auprès de la mairie. Cette démarche s’entreprend le plus tôt possible car l’autorisation met du temps à être délivrée. Par contre, si le garage dépasse les 20m2, une demande de permis de construire auprès de la mairie est obligatoire. Le dossier de demande doit être complété par un certain nombre de documents notamment la description des travaux, les images du terrain et de l’environnement à proximité et le plan.

En parlant de plan, la réalisation de celui-ci s’effectue dès le début du projet. Vous pouvez le faire vous-même en utilisant un logiciel spécifique ou en le faisant à la main. Faire appel aux services d’un architecte est également une option envisageable mais non obligatoire étant donné la faible ampleur de l’ouvrage.

A l’issue de ces démarches, il va falloir choisir l’emplacement du terrain puis déterminer le type de garage désiré. A ce stade, quatre choix s’imposent. Primo, il existe le modèle enterré qui offre le maximum de place. En revanche, des travaux relativement lourds sont à entreprendre dans le cadre du déblayage, du nivelage, de la construction du mur de soutènement ou encore de la rampe d’accès. Secundo, le modèle semi-enterré est envisageable sur les terrains en pente. Il ne nécessite pas de rampe d’accès et peut accueillir un toit-terrasse. Pour un accès direct dans la maison, le troisième modèle est représenté par le garage accolé. Sinon, si vous ne voulez pas être dérangé par les gaz d’échappement et le bruit, vous pouvez opter pour le quatrième modèle de type séparé.

Les différents matériaux possibles pour construire son garage

Parmi les matériaux les plus appréciés dans la construction d’un garage figure le métal. Pratique et économique, la structure se monte rapidement et son installation n’exige pas énormément d’outillage ni de savoir-faire spécifique. Avis donc aux débutants. Comme il bénéficie d’un traitement contre la corrosion, ce modèle en métal n’a pas besoin d’entretien. De surcroît, il séduira les petits budgets car l’investissement est relativement réduit. Le seul point négatif porte sur l’aspect industriel de la structure qui ne plaît pas à tous.

Aussi, ceux qui recherchent un garage moderne et esthétique, les modèles en dur s’imposent comme l’alternative la plus adaptée. En brique, en béton cellulaire ou en béton, ils sont aussi durables que résistants. Par contre, des connaissances poussées en maçonnerie et en bricolage sont requises étant donné la complexité de l’installation. Il faudra envisager de gros travaux notamment dans la création des fondations.

Les amoureux des matériaux naturels quant à eux orienteront leur choix vers le garage en bois. Avec son esthétique chaleureuse et élégante, il donne du cachet à la propriété et s’intègre naturellement dans le jardin grâce à ses diverses finitions peintes ou lasurées. Ce matériau noble est aussi robuste et peut traverser les années sans perdre de son esthétique. La structure est assez facile à réaliser sauf qu’elle nécessite au moins une chape de béton.

Les différentes étapes de construction

L’étape initiale de la construction porte sur le terrassement qui permet de renforcer les capacités du sol afin qu’il puisse accueillir la structure et éviter les glissements de terrain. Il permet également d’obtenir un sol lisse et plan. L’idéal est de contacter un professionnel pour cette opération car elle exige des engins de chantier.

Ceci fait, la prochaine étape consiste à faire l’acquisition des matériaux. Petite astuce : faites un achat groupé pour tous les outils et produits dont vous avez besoin. Vous ferez d’importantes économies.

garage en bois

Une fois tout réuni, vous pouvez passer à la construction en elle-même. L’ouvrage commence par la réalisation des fondations, l’installation des drains pour éviter les infiltrations et la mise en place de la gaine électrique dédiée à la pose des prises. Après le coulage de la chape en béton, passez au montage des murs.

Posez ensuite l’isolation qui s’effectue de préférence par l’extérieur pour éviter que la pollution issue du gaz d’échappement ne s’agglutine sur le matériau. Puis, faites la charpente afin de pouvoir mettre en place la toiture. Les travaux s’achèvent avec les finitions notamment les différents aménagements et la pose de la porte de garage qui se décline en plusieurs versions : sectionnelle, battante, à enroulement, pliante…

Qu'en est-il des garages préfabriqués ?

Les garages préfabriqués gagnent le cœur de plus en plus de particuliers. Faciles à monter, ils sont économiques. Cette structure est constituée d’un ensemble de modules en kit, directement livrés à domicile. Elle peut être en acier, en bois, en béton monobloc ou encore en aluminium et se décline en plusieurs formes, plans et dimensions.

De plus, il est possible de la personnaliser en fonction des envies et besoins de chacun. Des options au niveau de la résistance, de la peinture, de l’isolation et autres sont proposées par les fabricants. Côté prix, il va falloir prévoir entre 2000 et 15 000 € selon les matériaux employés, les options choisies ou encore la surface désirée.

Dernière option : faire appel à un professionnel. Combien ça coûte ?

Il est impératif de demander un devis pour connaître le prix réel de la construction d’un garage par un professionnel. Les tarifs dépendent d’un certain nombre de critères notamment de la configuration de l’espace, de la superficie, des matériaux, des aménagements ainsi que le type de porte. Le coût de la main-d’œuvre doit également être pris en compte. Afin de vous donner une idée, le prix au m2 d’un garage en parpaing traditionnel varie aux environs de 500 €. Pour un modèle enterré ou semi-enterré, il faudra compter 700 € le m2.

Imprimer cette fiche   Flux RSS

Partager cette page sur les réseaux sociaux

Posez une question ! Partagez votre expérience !

Prénom ou pseudo

E-mail

Texte

Code de sécurité à copier/coller : w8UgME

Recevoir une notification par e-mail lorsqu'une réponse est postée

Autres dossiers